Amandine Crépin & Marie Leprince – Quand je serai grande

lisaa-quand-je-serai-grande-application-2

Qui ? Amandine Crépin & Marie Leprince

Mission ? Fondatrices de l’application mobile « Quand je serai grande »

La Phrase :  » Nous voulons réintégrer des figures féminines dans la culture collective. »

Qui se cache derrière « Quand je serai grande » ?

Nous sommes toutes les deux issues d’une licence en graphisme et d’un master en direction artistique numérique à l’école LISAA (L’Institut Supérieur des Arts Appliqués). Nous nous connaissons depuis 4 ans. Au départ nous étions 3 à travailler sur cette application qui est notre projet de fin d’étude et que nous avons présenté en janvier dernier. Alice Four ayant quitté le groupe, nous sommes donc restées à 2, Amandine Crépin et Marie Leprince, pour continuer le projet.

Nous sommes toutes les deux passionnées par ce projet qui nous tient à cœur et que nous voulons mener à bien.

Pouvez-vous nous présenter votre projet ?

«Quand je serai grande» est une application tablette destinée aux enfants (de 6 à 10 ans) et qui propose des biographies de femmes de façon ludique. Cette application présente des femmes qui ont vécu à différentes époques de l’histoire. Ce sont des personnalités fortes et hautes en couleur qui ont influencé l’histoire mais qui restent pourtant peu connues du grand public. Nous voulons les faire découvrir aux enfants et leur offrir ainsi de nouveaux modèles inspirants : que les petites filles puissent s’imaginer aventurière, scientifique ou aviatrice aussi bien que princesse ou danseuse ; nous participons ainsi à la déconstruction de stéréotypes.

Nous avons essayé d’offrir une sélection variée sur de nombreux points. En seulement 10 personnages présentés, nous nous sommes efforcées de couvrir à la fois différentes activités, périodes historiques et origines géographiques. Bien sûr la liste des portraits possibles est encore très longue et nous espérons, par la suite, pouvoir prolonger ces biopics sur d’autres supports, web et papier.

Nous voulons les réintégrer dans la culture collective. L’important est d’offrir un choix à l’enfant pour qu’il s’identifie à au moins l’un des personnages.

Qui sont les premières femmes que vous avez choisies ?  

Chaque portrait est une biographie chronologique racontée à la 1ère personne. Une voix incarne l’héroïne et nous fait partager ses aventures. L’histoire est racontée à travers 6 à 8 scènes importantes de la vie du personnage ; chaque scène étant illustrée et proposant plusieurs interactions et animations.

Nos premières femmes sont toutes très différentes :

  • Alexandra David-Néel, exploratrice française (1868 – 1969)
  • Annie Oakley, tireuse d’élite américaine dans le Wild West Show (1860 -1926)
  • Chimamanda Ngozi Adichie, romancière nigériane (1977 – aujourd’hui)
  • Hagnodike, première femme médecin en Grèce (4e siècle av. J.-C.)
  • Hatchepsout, reine-pharaon égyptienne (15e siècle av. J-C)
  • Hélène Boucher, aviatrice française (1908 – 1934)
  • Misty Copeland, danseuse noire-américaine (1982 – aujourd’hui)
  • O-Ei Hokusai, peintre japonaise (vers 1800)
  • Rosalind Franklin, scientifique britannique (1920 – 1958)
  • Valentina Terechkova, cosmonaute russe (1937 – aujourd’hui)

L’enfant a également accès au texte qui est lu, à des informations complémentaires sur le contexte historique, à des définitions et à une carte des lieux d’actions.

Comment vous est venue l’idée ? 

L’idée est venue à Marie après avoir lu le livre de Catherine Dufour « Guide des métiers pour les petites filles qui ne veulent pas finir princesses ». Ce livre nous a tout de suite parlé et nous avons choisi un public jeunesse parce que l’on souhaitait donner à notre projet une visée éducative à l’attention des jeunes générations. Les notions de parité et d’égalité sont des sujets d’actualité et doivent être abordés tôt pour que les choses évoluent. Nous avons donc décidé de proposer une story-app ludique et interactive. Une expérience immersive pour les enfants avec des interactions possibles à chaque tableau de l’histoire du personnage, une voix off qui l’accompagne et des informations supplémentaires sur le contexte géographique/historique/culturel.

Où en est votre projet ? 

Actuellement nous avons 2 prototypes sur les 10 portraits que nous souhaitons faire (Hagnodike et O-Ei Hokusai). 

Marie a déjà adapté les 10 portraits en ré-écrivant les histoires de chacune de ces femmes et nous continuons à développer les story-boards de chacun des portraits. Nous allons dans quelques semaines lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. Ce financement nous permettra, dans un premier temps, de poursuivre le projet avec un illustrateur par personnage et de développer l’ambiance sonore de chaque portrait (voix off et sound design).