Mileva Marić (1875-1948) – Physicienne

Elle née en 1875 à Titel, dans la province hongroise de l’Autriche-Hongrie, l’actuelle Serbie. En 1886, elle intègre le lycée pour filles à Novi Sad où elle y étudie deux ans. C’est donc en 1888 qu’elle change de lycée pour celui de Mitrovica, une école équipée de laboratoires de chimie et physique. Une expérience marquante chez la jeune fille qui donnera naissance à ses intérêts pour la physique et les mathématiques. Elle termine le lycée en 1890 avec d’excellentes notes dans ces deux disciplines et intègre par la suite l’école royale d’Agram où elle y suit des cours physiques, qui à l’époque, étaient réservés aux garçons.

En 1896, elle quitte la Serbie pour aller étudier en Suisse, en médecine à l’Université de Zurich, et en parallèle, en mathématiques et physique à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). Elle est la seule femme de sa classe et seulement la cinquième de toute l’histoire à accéder à l’EPFZ. Et c’est durant les travaux pratiques de physique qu’elle rencontre Albert Einstein.

En 1897, elle part étudier en Allemagne à Heidelberg où elle s’intéresse notamment la théorie des nombres, la mécanique analytique ou encore l’électrodynamique. Et c’est l’année suivante qu’elle retourne à Zurich et entame une collaboration intense avec Albert Einstein, Michele Besso ou encore Marcel Grossmann : la théorie de la relativité commence à prendre forme.

Elle tombe enceinte en 1901 pour la première fois et échoue à obtenir son diplôme. Elle interrompt alors ses études doctorales et quitte l’EPFZ sans diplôme. Sa fille, Lieserl, naît en 1902, elle est le premier enfant d’Albert Einstein et Mileva Marić. Elle décède prématurément, mais les faits sur sa disparition ne sont pas clairement établis. La suite logique de cette union est le mariage avec Einstein en 1903, mais les parents de Mileva n’acceptent pas cette union. S’en suivent, deux enfants avec le physicien : Hans et Eduard.

Mileva et Albert se séparent en 1914, elle reste à Zurich avec les deux enfants et Albert est muté à Berlin. Suite à leur divorce en 1919, il est convenu que l’argent d’un éventuel Prix Nobel serait reversé à Mileva Marić. Le fameux Prix Nobel de physique sera attribué à Einstein en 1921, la totalité de ce prix étant utilisé pour traiter la schizophrénie d’Eduard. Il paraîtrait que c’est à la suite d’une longue bataille contre son ex-mari, et en le menaçant de révéler l’ampleur de ses contributions dans les travaux de l’éminent Einstein, que Mileva obtint son dû.

Mileva décède à Zurich, le 4 août 1948, à l’âge de 72 ans. Bien que des proches du couple aient témoigné de l’importance de la collaboration de Mileva et Albert, le nom de la jeune femme n’apparaît nulle part. Les débats sur la contribution et le rôle de Mileva dans les travaux de son mari ne seront relancés qu’en 1980, lors de la publication de lettres, échangées au sein du couple, qui portent également sur la physique et sur leurs travaux scientifiques respectifs. La mauvaise conservation des documents de Mileva (contrairement à ceux d’Albert) rend difficiles les tentatives pour connaître la vérité.

Source : Wikipédia