Isabelle Germain – Les Nouvelles News

isabelle_germain_2

Qui : Isabelle Germain 

Mission : Directrice générale chez Les Nouvelles NEWS, Journaliste, Présidente commission stéréotypes HCEfh

La phrase : « N’écrivons plus l’Histoire à moitié. »

Pouvez-vous nous présenter Les Nouvelles NEWS ?

Les Nouvelles NEWS est un magazine d’information générale en ligne qui traite l’actualité à travers le prisme de l’égalité femmes/hommes.
Aujourd’hui, dans les médias d’information générale, les femmes représentent moins de 20% des personnes citées et elles sont en général stéréotypées (mère de famille, victime, épouse, anonyme…). Les hommes aussi par conséquent. À eux la politique, l’économie, le sport, à elles la vie privée, la mode. Ce n’est pas ainsi que nous vivons, mais c’est ainsi que les médias nous montrent (voir DOSSIER – FEMMES À L’ANTENNE : Plus de 50% de femmes journalistes, plus de femmes que d’hommes diplômées du supérieur… mais une écrasante majorité d’hommes sur les plateaux et dans les journaux.). Et, le plus souvent, nous nous conformons à cette image.
Il est temps de changer ce regard, de tendre à la société un miroir plus fidèle et des modèles variés, de revoir nos priorités politiques. Il est temps de donner la parole, et donc le pouvoir, aux femmes autant qu’aux hommes. Faute de quoi nos démocraties resteront incomplètes.
Notre conviction : donner la parole aux femmes autant qu’aux hommes sur tous les sujets permet d’élargir le champ du politique, du social, de l’économie. Et le fait de montrer davantage de « rôles modèles » hors des clichés habituels permet d’enclencher un cercle vertueux pour conduire les femmes vers les postes de décision.

D’où vous vient votre engagement pour la parité ?

A titre personnel, je ne sais pas. J’ai toujours trouvé injuste que les femmes ne disposent pas d’autant de liberté que les hommes dans leurs choix professionnels, leurs loisirs, leurs comportements… La seule liberté d’aller et venir est restreinte pour les femmes. C’est l’injustice la plus répandue dans le monde. Lorsqu’on réfléchit à la meilleure façon de faire évoluer les choses, on comprend vite que ça commence par les médias au sens large. Médias d’information mais aussi tout ce qui relève de la culture. Quels modèles sont offerts aux femmes et aux hommes ? Quelles normes ? Une étude dit, par exemple, que seulement 5% des personnages cités dans les livres d’histoire au cours de la scolarité sont des femmes. Et en général ce sont des saintes ou des femmes cruelles. Ceux qui ont écrit ces livres ont oublié les autres, les résistantes, les révolutionnaires, les grandes philosophes… L’Histoire est toujours écrite par les vainqueurs. Même phénomène pour les artistes, peu de femmes réalisatrices de cinéma. Ou plutôt peu de femmes réalisatrices obtiennent des financements suffisants pour faire de grands films, très peu sont reconnues par leurs pairs au festival de Cannes par exemple. Au cinéma comme dans la sculpture ou la peinture, l’homme est créateur, la femme est sa créature. Les modèles qui forgent l’inconscient collectif sont pétris de clichés sexistes. Et chacun, chacune d’entre nous se conforme à ce qu’il/elle voit dans les médias et en s’y conformant le confirme. Il faut casser ce cercle vicieux en écrivant autrement l’Histoire contemporaine dans les médias. N’écrivons plus l’Histoire à moitié.

Que pensez-vous des initiatives comme les Expertes (avec le succès mitigé vu le nombre de femmes dans les medias l’année dernière) ?

C’est une très bonne initiative, nous nous servons du guide aux Nouvelles NEWS… mais chez nous, le guide prêche des convaincus. Cela étant, je trouve anormal que des femmes, de façon bénévole soient obligées de faire ce travail. C’est le boulot des journalistes de faire leur carnet d’adresses !

Les médias sont-ils résolument machistes ?

Résolument, je ne sais pas, mais objectivement oui ils le sont.