Hélène Boulet-Supau – Directrice Générale de Sarenza

 

Qui ?Hélène Boulet-Supau

Mission ? :  Directrice Générale de Sarenza

La phrase : « En tant que féministe, cela me désespère de voir que les jeunes filles ne se forment pas aux métiers d’avenir bien rémunérés où il y a beaucoup d’offres et pour lesquels elles pourraient apporter beaucoup de valeur. »

 

Hélène Boulet-Supau, vous êtes directrice générale de Sarenza, quelle est la politique de votre entreprise concernant l’égalité femme-homme ?

Nous souhaitons rendre le monde professionnel plus équitable entre hommes et femmes car ne pas le faire c’est se priver de talents et c’est profondément injuste !
Nous avons cinq axes de travail. Le premier, c’est le plus basique, l’égalité de traitement à l’embauche et l’équité dans les promotions et les rémunérations. Ensuite vient la mixité des métiers, puis la posture des femmes dans leur vie professionnelle et l’équilibre vie privée et vie professionnelle pour les hommes et pour les femmes. Enfin, la prise de parole publique sur l’égalité professionnelle.

Vous avez lancé un appel dans le Huffington Post  » Il est urgent de former plus de jeunes filles ingénieures « , pourquoi cette question est-elle importante pour vous ?

Elle est importante à deux titres. En tant que cheffe d’entreprise j’ai besoin de recruter des talents dans l’informatique, les datas et le numérique. Le nombre d’offres d’emploi est en croissance très forte, contrairement au nombre de personnes formées, c’est un vrai problème de création de valeur pour les entreprises. En tant que féministe, cela me désespère de voir que les jeunes filles ne se forment pas aux métiers d’avenir bien rémunérés où il y a beaucoup d’offres et pour lesquels elles pourraient apporter beaucoup de valeur.

On sait que l’auto-censure est l’une des raisons du manque de femmes dans les secteurs technologiques ou à des postes à responsabilité, quels conseils donneriez-vous aux jeunes filles ?

Tout d’abord être bien accompagnée et soutenue par ses proches. Solliciter conseils et feedbacks sur ses forces pour mieux les identifier et mieux les valoriser. Travailler son réseau pour se faire connaître et reconnaître car la majeure partie des postes à responsabilité sont pourvus suite à une recommandation. Réfléchir à sa posture, à sa prise de parole, pour développer son image de manager. Oser faire même quand on n’a pas 100% de chance de réussite en se demandant ce qu’un succès apporterait et ce qu’un échec enlèverait.