Diane Baras – Directrice du Programme pour les Filles et la Science de la Fondation L’Oréal

diane_baras-carré

Qui ? Diane Baras

Mission ?  Directrice du Programme Pour les Filles et la Science de la Fondation L’Oréal

La Phrase :  » Quand on trouve sa voie, on fait de grandes choses »

Quel est votre parcours ?

Je suis ingénieure de formation. J’ai toujours eu comme passion de communiquer autour de la science, de rendre compréhensibles les avancées scientifiques. Après quelques années à la communication scientifique d’une marque du groupe on m’a proposé de rejoindre la Fondation L’Oréal pour diriger le Programme pour Les Filles et la Science.

Pouvez-vous nous présenter les actions de la Fondation L’Oréal à travers les programmes Pour les Femmes et la Science et le Programme Pour les Filles et la Science ?

Nous fêtons cette année les dix ans du programme France L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science. Ce programme vise à récompenser et mettre en lumière les travaux scientifiques de 30 jeunes chercheuses de talent en doctorat et post-doctorat. Ces jeunes femmes prometteuses sont soutenues par une bourse d’un montant de 15 000€ pour les doctorantes et 20 000€ pour les post-doctorantes.

Il y a 2 ans, nous avons créé le programme Pour les Filles et la Science face au constat suivant: moins de 30% des scientifiques sont des femmes. Pour encourager les filles à envisager la science comme un horizon futur, nous intervenons dans des classes de la 4eme à la Terminale. Nous prenons le temps de déconstruire les nombreux préjugés qui existent sur les métiers scientifiques et qui freinent les jeunes filles à oser les sciences. C’est clé que filles et garçons soient conscients que ce ne sont que des préjugés justement.

Pouvez-vous nous expliquer comment se passe une intervention en classe ?

Les interventions sont faites par une « Ambassadrice de la science » qui est  soit une Collaboratrice scientifique de L’Oréal, soit une Boursière du programme Pour les Femmes et la Science. Cette année encore, 100 ambassadrices sont allées à la rencontre de ces jeunes étudiants, pour briser les idées reçues sur les sciences et les femmes scientifiques.

Il y a deux temps forts. Le premier est une prise de conscience des préjugés par les filles et les garçons. Les jeunes pensent pour beaucoup que les métiers de la science sont des métiers solitaires, monotones, qu’il est impossible d’avoir un équilibre vie privée/vie professionnelle…. Les stéréotypes autour de la science sont multiples ! Nous libérons leur parole, les laissons s’exprimer, on leur accorde écoute et attention sans jugement, pour qu’une relation de confiance s’établisse.

Dans le second temps l’ambassadrice parle d’elle, de son parcours, de son expérience, de son métier au jour le jour. Elle explique comment elle a trouvé sa filière, comment elle vit son métier qui est aussi une passion.

Nous insistons surtout sur le fait qu’il faut oser aller vers ses passions, qu’une bonne orientation ne se fait pas toute seule, n’est pas évidente, qu’elle est la résultante de tentatives, qu’il n’y a pas d’échecs tant qu’on essaie encore parce que, quand on a trouvé sa voie, on fait de grandes choses.

C’est ainsi qu’en 2015, 12000 lycéens et lycéennes ont été sensibilisés aux métiers et aux carrières scientifiques dans plus de 120 Lycées en France.