Annie Coutarel – Directrice Générale de la Smerep

Qui ? Annie Coutarel

Mission ? Directrice Générale de la SMEREP

La phrase : « L’accueil que nous avons reçu, aussi bien de la part des étudiantes que des acteurs du monde entrepreneurial, nous encourage dans notre ambition ! »

La SMEREP – mutuelle étudiante – vient de lancer Le Réseau pour Elles (LRE). Le premier réseau dédié aux étudiantes qui s’inspire des réseaux professionnels parce que la question de l’égalité professionnelle femme-homme ne peut attendre la fin des études.

La SMEREP vient de lancer Le Réseau Pour Elle, quels sont les ressorts qui ont présidé à la création de ce réseau ?

La SMEREP a la volonté de prendre part aux enjeux de l’égalité femme-homme pour de nombreuses raisons.

Tout d’abord parce qu’en tant que femme à la Direction de la SMEREP cette question ne m’est pas étrangère. Puis parce que nous faisons comme dans tous les secteurs de la société le constat que les inégalités demeurent. Nous sommes particulièrement sensibles au fait qu’elles commencent dès la fin du diplôme. Les jeunes femmes décrochent moins de CDI et leur rémunération à qualification égale est moins importante que celle des jeunes hommes.

Et comme les femmes sont leur premier ennemi parce qu’elles manquent notamment de confiance en elles, il nous a semblé important que les jeunes filles soient sensibilisées en amont, qu’on leur donne des armes pour réussir et ce AVANT leur entrée dans le monde professionnel.

Vous prenez comme modèle les réseaux féminins professionnels, concrètement que cela signifie-t-il ?

Entraide, réseau, bonnes pratiques : ce réseau est là pour aider les étudiantes.

Nous voulons que grâce à LRE les étudiantes puissent échanger entre elles : des questions, des bonnes pratiques et partager leur réseau.

Nous leur proposons aussi de rencontrer des professionnels car il est important à la fois de s’inspirer de ses aînées mais aussi de tisser des liens et créer son réseau dès le temps des études.

LRE est un lieu d’informations : nous souhaitons qu’elles y trouvent toutes les informations nécessaires pour entrer sereinement et pleinement dans la vie professionnelle.

Enfin nous développons des ateliers, conférences, forum pour qu’elles puissent bénéficier des réflexions qui y seront partagées et qu’elles rencontrent des personnalités et des modèles.

Il faut qu’elles prennent conscience qu’elles ont toutes leur place et une légitimité dans le monde professionnel.

La SMEREP a un ancrage parisien, qu’en est-il du réseau ?

Si la SMEREP est effectivement parisienne pour son activité de la sécurité sociale, elle est présente sur tout le territoire pour la partie mutuelle. Le réseau est lui aussi ouvert à tout le territoire : Paris, Région parisienne mais aussi en régions.

Il est important de préciser que ce réseau est ouvert à TOUTES les étudiantes et pas uniquement aux jeunes femmes qui adhèrent à notre mutuelle.  Il est également ouvert aux étudiantes salariées…

Si nos premiers ateliers ont été parisiens, nous avons déjà des dates prévues en région : en mai nous avons des actions prévues à Nice, Montpellier et Marseille. En juin Lille, Bordeaux et Nantes… D’autres initiatives sont en cours de création : nous souhaitons mettre en place un programme de mentoring dès le mois d’octobre et ce sur tout le territoire.

Quel est l’accueil auprès des étudiantes ?

Très positif.

Les premiers ateliers sur la création d’un CV et les bonnes pratiques sur LinkedIn ont connu un franc succès auprès des étudiantes. Et pas uniquement auprès de celles en Master comme nous l’avions imaginé. On s’est vite rendu compte que les étudiantes en Licence à la recherche d’un stage étaient demandeuses de conseils et d’aides.

En mai, nous organisons une conférence sur l’Estime de soi pour essayer de prendre à bras le corps cette question de la confiance.

L’accueil que nous avons reçu aussi bien de la part des étudiantes que des acteurs du monde entrepreneurial nous encourage dans notre ambition !