Anaïs Raoux – DG Fintech France & Fondatrice de Wake Up

Qui ? Anaïs Raoux

Mission ? Directrice Générale de France Fintech et Fondatrice de WAKE UP, l’école de la Fintech

La phrase : « Très vite, je me suis rendu compte que la meilleure façon de concilier mon intérêt pour la finance à ce monde qui me plaisait était de me plonger dans la Fintech »

 

 

Vous êtes aujourd’hui Directrice Générale de France Fintech et Fondatrice de WAKE UP, l’école de la Fintech. Quel a été votre parcours ?

Après une CPGE, je suis entrée en école de commerce où j’ai suivi une spécialisation dans la finance. J’ai opté pour un master en alternance car je souhaitais me confronter au monde professionnel. Je suis donc entrée dans un cabinet d’audit, assez rapidement j’ai senti que la rigueur et l’extrême rigidité du fonctionnement des cabinets ne pouvaient pas me convenir.

Curieuse du monde des start-ups et de l’innovation, j’ai décidé de mieux le comprendre. C’est pourquoi, en parallèle de mon activité professionnelle j’ai rejoint les Femmes Business Angels où j’ai effectué différentes missions qui m’ont permis de me familiariser avec cet univers. Très vite, je me suis rendu compte que la meilleure façon de concilier mon intérêt pour la finance à ce monde qui me plaisait était de me plonger dans la Fintech.

Par un heureux hasard, c’est à ce moment que France Fintech était à la recherche de son DG.

Qu’est-ce que WAKE UP ?

C’est une formation ouverte aux cadres financiers qui ont envie d’autre chose !

En fait, durant toute la période où je me suis interrogée sur ma place dans la finance, je n’ai rien trouvé qui fasse un lien évident entre cet univers très structuré de la finance et la nouvelle génération d’entreprises qui en disruptent les pratiques. Les différentes rencontres que j’ai pu faire à ce moment-là m’ont confortée dans  l’idée qu’aucune formation n’était offerte pour tous ceux qui, comme moi, aiment la finance mais pas telle qu’elle est pratiquée.

J’ai donc décidé de créer une formation sur-mesure qui réponde aux attentes de ceux qui sont salariés et qui ont envie de se dépasser, de créer une start-up, de réfléchir à la finance de demain, de se frotter à l’univers de l’innovation.

Comment se passe une formation ?

La première promo vient juste de terminer les 6 semaines (6 samedis mais avec des « challenges » entre chaque session) de formation. Durant ce programme, ils ont rencontré des entrepreneurs, échangé avec des experts, se sont interrogés sur leurs envies et leur moteur. Cette formation est évolutive, c’est-à-dire que nous tenons compte des différents besoins et ressentis des élèves pour adapter au mieux notre programme.

Elle s’adresse à leur curiosité, permet de se familiariser avec un écosystème qui n’est pas forcément évident quand on ne le connaît pas, et de mieux comprendre les enjeux de la Fintech.

La formation se prolongera par des échanges, des rendez-vous, la constitution d’une communauté d’alumni : pour entretenir les liens avec le monde des nouvelles technologies appliquées à la finance.

Les premiers retours sont plus que positifs, ce qui est un vrai soulagement et nous renforce dans notre volonté d’accompagner les cadres qui ont envie de changement !

Les inscriptions à la prochaine session sont d’ailleurs ouvertes !

Qu’en est-il des femmes dans la FinTech ?

La formation WAKE UP a été à peu près paritaire, ce qui est déjà une bonne nouvelle ! Parce que la Fintech a exactement les mêmes problèmes que le secteur du numérique en général, c’est un univers plutôt masculin. Or, comme la finance structure le monde actuel, il est très important de faire un effort dans le sens de la parité.