Ana Isabel Perez Martin – Data Scientist

Qui ? Ana Isabel Perez Martin

Mission ? Data Scientist chez TeraData

La phrase ? « Peut-être qu’au début il faut faire plus d’effort parce que le monde des sciences a tendance à être un milieu d’hommes, mais une fois que l’on a su démontrer nos compétences, il n’y a plus de différences. »

 

Pouvez-vous nous parler de vous ?

Je m’appelle Ana, j’ai 27 ans et je suis originaire de Valladolid (Espagne).  J’ai fait des études en mathématiques, algèbre et je suis actuellement Data Scientist chez TeraData, Vodafone. Plus tard, j’aimerais pouvoir être chef de projet et manager toute une équipe.

 

Comment avez-vous choisi vos études en science ? Intégrer cette école ou ce parcours était votre objectif depuis toujours?

J’ai choisi d’étudier les mathématiques parce que c’est ce que j’aimais à l’école ; je voulais devenir professeure de mathématiques. J’ai fait une licence en mathématiques puis j’ai ensuite travaillé pendant un an en tant qu’enseignante pour pouvoir financer mon Master. Je me suis alors rendu compte au cours de mon Master que ce qui m’intéressait c’était les databases, plus que l’enseignement.

 

Existe-t-il un engagement de la part de votre établissement pour défendre l’égalité Femme/Homme ? Les étudiant.e.s de votre école ressentent-ils.elles cet engagement?

Non, il n’existe pas d’actions dans ce but là, du moins pas à ma connaissance.

 

Avez-vous déjà ressenti du sexisme durant vos études ? Avoir le sentiment d’avoir à faire plus d’efforts que les étudiants masculins de votre parcours ?

Non pas vraiment. J’ai surtout essayé de montrer mon savoir-faire.

 

Avez-vous des modèles masculins ou féminins qui vous inspirent ou vous encouragent ?

Je dirais un peu des deux, mais les modèles féminins ont tout de même plus d’impact et de force pour moi.

 

Quels conseils donneriez-vous à une jeune fille qui hésiterait à choisir les sciences ? 

Peut-être qu’au début il faut faire plus d’effort parce que le monde des sciences a tendance à être un milieu d’hommes, mais une fois que l’on a su démontrer nos compétences, il n’y a plus de différences.