Agnes Behar – Directrice du développement chez Groupe EFREI – Paris sud

Qui ? Agnes Behar

Mission ? Directrice du développement chez Groupe EFREI – Paris sud

La Phrase : « Pour contribuer à la féminisation de nos promotions, nous avons développé de nouveaux cursus innovants. »

Vous êtes directrice du développement du Groupe Efrei – Paris Sud, quelles sont vos missions ?

Mon rôle est d’identifier, de créer et de développer de nouveaux cursus pour adapter la formation des futurs ingénieurs. Nous les spécialisons dans les technologies du numérique aux besoins de l’économie et des évolutions sociétales.

Ce rôle comprend notamment la veille technologique et pédagogique sur toutes les avancées scientifiques et en matière d’enseignement pour anticiper le temps d’une scolarité les évolutions nécessaires.

Quelle est la place de l’innovation pédagogique au sein du Groupe Efrei ?  

L’innovation pédagogique est en permanence au cœur de notre réflexion. L’équipe pédagogique du groupe Efrei réfléchit, teste et élabore des parcours d’apprentissage innovants combinant présentiel, distanciel et blended learning.

Ces méthodes s’appuient sur une pédagogie par projet et par l’action. Elles visent également à « apprendre par apprendre » pour répondre aux enjeux d’un monde complexe et en perpétuel évolution.

Le Groupe Efrei regroupe deux écoles d’ingénieur, on sait que cette formation est peu féminisée qu’en est-il pour vous ? Quelles sont vos actions pour recruter des profils féminins ?

Le nombre d’étudiantes dans le Groupe Efrei est actuellement de 18%. Plusieurs actions sont mises en place pour l’augmenter, comme l’implication de celles-ci dans l’association « Elles bougent ». Elles interviennent notamment dans les lycées pour faire prendre conscience aux jeunes femmes, non seulement qu’elles ont les compétences nécessaires, mais qu’elles peuvent aussi avoir l’audace de se lancer dans les formations d’ingénieur et des technologies du numérique.

Nous trouvons fondamental au groupe Efrei que le nombre de femmes dans notre domaine augmente très sensiblement, afin qu’elles puissent être actrices du monde de demain, étant donné l’ampleur des nouvelles technologies dans les années à venir. Pour y contribuer, nous avons développé de nouveaux cursus innovants. Ainsi, la mise en place d’un parcours international en anglais a attiré 32% de femmes.

Le parcours biologie et numérique qui ouvre cette année devrait permette d’avoir un équilibre de 50% / 50%.