Next Prev
 

Menu

La Lettre – Janvier 2019

L’Edito

Nous vous souhaitons une année 2019 placée sous le signe de la réussite et de l’accomplissement ! Deux mots que nous aimerions voir se réaliser quant aux droits des femmes et l’égalité femmes-hommes.

Cette année a débuté avec la fuite de Rahaf Mohammed al-Qunun, jeune saoudienne qui a fui les abus psychologiques et physiques de sa famille,« Ma famille est stricte et m’a enfermée dans une pièce durant six mois simplement pour m’être coupé les cheveux ». Reconnue réfugiée par l’ONU alors qu’elle était retenue à la Douane à Bangkok, elle a finalement trouvé asile au Canada. Un happy end pour la jeune fille qui a trouvé son salut grâce à une mobilisation internationale sur les réseaux sociaux.

L’histoire de Rahaf Mohammed al-Qunun nous permet de rappeler que dans ce pays, les femmes et les jeunes filles subissent de graves discriminations. Sans la permission d’un tuteur de sexe masculin, elles ne peuvent toujours pas voyager, exercer une activité rémunérée, faire des études supérieures ou se marier. L’année dernière, l’interdiction de conduire qui leur était faite a été levée, mais comme le rappelle Amnesty International, ce simple droit reste précaire.

Pour rester dans la région du Golfe persique rappelons la mobilisation des Iraniennes contre le port du voile obligatoire. Une mobilisation qui s’amplifie depuis un an malgré une répression toujours forte. Réunies sous le hashtag #MyCameraIsMyWeapon ces femmes filment la pression qu’elles subissent pour porter de façon stricte le voile et une tenue telle que prévue par la loi. Leur voix en France ? Un jeune féministe, Anton Struve, 34 ans, juriste parisien, qui relaie quotidiennement leurs posts sur les réseaux sociaux et que nous vous conseillons de suivre si vous voulez suivre le combat des Iraniennes.

Et l’Occident alors ? Les droits des femmes sont acquis dans nos démocraties –  néanmoins rien ne nous interdit la vigilance conseillée par Simone de Beauvoir « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. » – et alors que les progrès techniques dessinent une nouvelle société nous avons deux défis devant nous : la lutte contre l’invisibilité des femmes dans l’histoire, l’art et les sciences. Alors que les manuels français voient un net recul des femmes dans les programmes, les femmes restent toujours aussi peu nombreuses dans la recherche : seulement un pays sur cinq a réalisé la parité entre les sexes. Dans ces pays, entre 45 et 55 % des chercheurs sont des femmes. 

Mais les mobilisations sont là, et elles sont porteuses à la fois d’espoir et d’énergie. Parmi elles, Emily Temple-Wood connue sous le pseudonyme wikipédien de Keilana. Elle lutte contre les causes et les effets du biais de genre sur Wikipédia, notamment par la création d’articles sur les femmes en science.

Citons aussi Lindy Elkins-Tanton – chercheuse principale de la mission Psyche de la Nasa et directrice de l’École d’exploration de la Terre et de l’espace à l’université d’État de l’Arizona – est persuadée quant à elle que si les hommes ont découvert la Terre, c’est les femmes qui exploreront l’espace .

Mais aussi toutes ces femmes et hommes que nous avons rencontrés, qui agissent.

Gageons que 2019 sera meilleure grâce à leurs actions.

 

Histoire : les femmes de sciences

Femme de lettres et de sciences, Hypatie est considérée comme une des plus grandes savantes de l’Antiquité. D’une influence si troublante qu’elle sera autant admirée que détestée. Sa fin de vie tragique l’érigera à différentes époques au rang d’icône, représentant à la fois l’opposition au christianisme et la défense du droit des femmes aux grandes heures du féminisme.

Découvrir

 

Les portraits

 

Qui ? Jeanne Villeneuve

Mission ? Future marraine du projet #RechercheMarraines

La Phrase « Mes motivations pour rejoindre une telle initiative sont celles de la transmission de ma connaissance technique à la jeunesse. »

 

Lire l’article

 

Qui ? Samia Ghozlane

Mission ? Directrice de la Grande École du Numérique

La Phrase « La diversité un enjeu majeur pour notre société. Quelle société nous préparons-nous si seuls des hommes blancs la pensent et développent les outils qui demain la structureront et qui nous seront indispensables ? »

 

Lire l’article

 

Qui ? Clotilde Coron

Mission ? Enseignante-chercheure (MCF) en Gestion des RH et méthodes quantitatives à IAE de Paris

La Phrase « La majorité des mécanismes producteurs des inégalités femmes-hommes sont les mêmes pour le monde de l’entreprise et le monde académique. Cependant, certaines recherches se sont attachées à identifier des spécificités du monde académique. »

 

Lire l’article

 

EntrepreneurE sociale ? Rejoignez le programme WOMEN’ACT !

Empow’Herfondé par Soazig Barthélemy que nous avions interviewée – lance son 3ème appel à projets dans le cadre du programme Women’Act – un programme destiné aux femmes entrepreneures sociales. Vous êtes une femme résidant en France métropolitaine ayant un projet entrepreneurial à impact social et/ou environnemental ? Vous êtes en phase d’amorçage et vous avez besoin d’un coup de boost pour faire décoller votre projet ? Vous aimeriez développer votre posture entrepreneuriale et bénéficier de l’aide d’une communauté de femmes entrepreneures sociales ? 

Vous avez jusqu’au 3 février pour vous porter candidate ! Vous pourrez peut-être faire partie des 30 entrepreneures qui participeront au programme.

En savoir plus

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*