Next Prev
 

Menu

La Lettre – Octobre 2016

 

L’Edito

Peut-on en ce mois d’octobre faire l’impasse sur le comportement de celui qui prétend à la présidence des Etats Unis ? Et donc ne pas nous demander de quoi le sexisme affirmé de Trump est sinon le nom du moins le symptôme ?

L’homme d’affaires américain ne s’est jamais caché de l’image qu’il avait des femmes au mieux objet de décoration au pire objet sexuel. Les Américains ne l’ont pas découvert prédateur et sexiste il y a quelques semaines ; le représentant des Républicains a une longue histoire de misogyne derrière lui (et manifestement devant lui aussi) alors comment a-t-il pu aller aussi loin dans la course ? Comment un homme qui affiche un profond mépris pour la moitié de l’humanité peut-il être considéré comme légitime pour être à la tête d’une super puissance démocratique ?

Sexiste notoire pratiquant la discrimination à l’encontre des femmes dans un contexte professionnel, les témoignages d’abus ou de tentatives d’abus se multiplient mais il ne plie pas, ne s’excuse pas, ne reconnaît pas. Si la répétition et l’ampleur de ses actes sont horrifiantes, il est à rappeler qu’il n’est pas le seul, qu’il s’inscrit plutôt dans une longue histoire de chefs d’état qui ont une image déplorable des femmes et  parmi lesquels on retrouve Silvio Berlusconi, Vladimir Poutine ou Rodrigo Duterte (pour ne citer qu’eux)… et dont la France n’est pas en reste (de l’affaire DSK à l’affaire Baupin) et les femmes de l’Assemblée Nationale de créer Chair Collaboratrice pour libérer la parole de celles qui se sont tues trop longtemps.

Parce qu’il s’agit encore et toujours de l’image de la femme, de cette femme que certains hommes ne considèrent que par un prisme sexuel, un objet dont on dispose, à qui sont niées intelligence, capacité d’analyse et dont la parole semble de peu de valeur. Cette femme hyper sexualisée véhiculée par la publicité et les médias, jouant le jeu dangereux de la banalisation, de « l’excusabilité » des comportements odieux et insultants, sous couvert de potacherie.

Dernière preuve en date, une agression sexuelle dans l’émission Touche pas à mon poste : Hanouna propose qu’une jeune femme embrasse le chroniqueur Jean-Michel Maire pour le récompenser d’une victoire à un jeu sur le plateau. Comme la jeune femme refuse à plusieurs reprises, Jean-Michel Maire l’embrasse par surprise sur la poitrine. Rappelons ici un point de droit français, l’article 222-22 du code pénal qui définit l’agression sexuelle de la manière suivante : “constitue une agression sexuelle toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise.” Le CSA a été saisi par de multiples associations ou citoyens, aujourd’hui il n’y a toujours pas de sanctions. Pourquoi ce délai ? Pourquoi n’y a-t-il pas d’instantanéité dans la condamnation ?

Ici, comme pour Trump, la société est malade de l’image qu’elle véhicule des femmes, image qu’elle approuve si elle ne réagit. Etrange société qui proclame l’égalité mais qui est si complaisante face à des comportements qui sont loin d’inciter à celle-ci.

La news

label_sexisme_fond_blc_rvb-1C’est avec un grand plaisir et une grande fierté que nous avons été labellisés par le Ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes. Une labellisation qui récompense plus de deux ans d’engagements pour la promotion de l’égalité des Femmes et des Hommes au sein de l’ESR et auprès des étudiant.e.s, dont cette Lettre est un exemple !

Lire l’article

Les Portraits

large_evanielsenportrait_web_0ad91 Qui ? Eva Nielsen

Mission : Artiste

La phrase : «La peinture n’est ni féminine ni masculine car je crois profondément que ces deux adjectifs n’ont absolument aucun sens.»

Lire l’article


esilv-nelly-rouyresQui ?
 Nelly Rouyrès

Mission :  Directrice Générale Adjointe du Goupe Léonard de Vinci

La phrase : «Etre une femme peut-il être un frein à une carrière ? Les jeunes générations ne semblent pas se poser de questions.»

Lire l’article


lucilledesjonqueresQui ? 
Lucille Desjonquères

Mission : Présidente International Women’s Forum France – Fondatrice « Femmes au Coeur des Conseils » – CEO de Leyders Associates

La phrase : «C’est en agissant que je suis devenue une femme engagée »

Lire l’article

Retour sur deux rendez-vous :

Comme chaque année La Fondation L’Oréal a remis ses prix L’Oréal France-Unesco pour Les Femmes et la Science (retrouvez le palmarès ici). L’occasion cette année de remettre des bourses à 30 jeunes chercheuses pour les encourager dans leurs travaux. La journée intitulée Génération Jeunes Chercheuses a mis en lumière leurs recherches.

Pour les femmes et la science

Pour fêter le centenaire de la féminisation de ses promotions Chimie ParisTech – PSL a organisé l’événement Les Voix de la Diversité. Chimie Paris Tech se pose en précurseur de la parité : l’école enregistre les deux premières femmes inscrites dans une cursus d’ingénieur en 1916 et obtient une parité parfaite entre homme et femme dans les promotions actuelles.

Les Voix de la diversité