Next Prev
 

Menu

La Lettre de Novembre 2017

L’Edito

Pour réussir l’égalité entre les femmes et les hommes, il faut que nous soyons – tous – conscients des biais et stéréotypes que nous véhiculons. On sait que les schémas acquis dans l’enfance sont les plus tenaces et qu’il est difficile de les changer.

Une analyse parue dans le Washington Post en novembre a pour titre  » Where do kids learn to undervalue women? From their parents.  » (D’où les enfants apprennent-ils à sous-estimer les femmes ? De leurs parents) et revient sur l’impact qu’a la répartition des rôles dans la cellule familiale sur l’image que les enfants se forgent et les stéréotypes qu’ils assimilent ainsi. Et, que personne ne s’y trompe, même les couples les plus « progressistes » reproduisent eux-aussi des schémas !

Alors comment faire ?

Le moment de l’apprentissage est un moment clé pour assimiler l’égalité, pour que les enfants, filles ou garçons, envisagent tous les possibles, quel que soit leur sexe. C’est ce que propose la plateforme Matilda où sont mises à disposition plus de 80 vidéos, accompagnées de ressources pédagogiques, sur les thématiques de l’égalité entre les sexes, dans tous les domaines. La plate-forme est également collaborative et permet d’échanger des idées, des questionnements et des réalisations.

L’adolescence aussi est une période charnière. C’est le but de la campagne #TuMaimesTuMeRespectes : sensibiliser les ados aux violences sexuelles et apprendre le respect de l’autre. Le centre francilien pour l’égalité femmes-hommes Hubertine Auclert donne trois objectifs à cette campagne : aider les filles et les garçons à identifier les différentes formes de violences sexistes et sexuelles, à refuser et à agir, et à trouver de l’aide. Elle s’adresse aux 15-18 ans : « 14 ans est l’âge moyen du premier baiser, 17 ans et demi de la première relation sexuelle », rappelle le centre Hubertine Auclert. « Il s’agit d’une période où se manifestent les premiers effets de contrôle, de jalousie, de dénigrement et de non-respect du consentement ».

C’est en éduquant, sensibilisant, s’adressant aux enfants et adolescents, que les prochaines générations d’adultes seront plus éclairées que nous sur le sujet. C’est dans cette droite ligne qu’aura lieu notre prochaine rencontre aux Archives Nationales.

Partenariat

Le manque de vocation féminine pour les métiers d’ingénieur n’est pas nouveau. On estime à 27% le nombre de filles dans les effectifs des écoles d’ingénieur (ce chiffre tombe à 8% pour celles qui ont une spécialité informatique). Digischool consacre donc un dossier spécial « Ingénieur au féminin » qui donnera aux lectrices toutes les clés pour bousculer les clichés et franchir le pas. Dossier dont nous sommes partenaires !

Lire l’article

Les Portraits

 

Qui ? Marion Chenal

Mission ? R&D Project Leader à Saint-Gobain

La Phrase : « Ces représentations inscrites en nous, qui influencent nos comportements et nos relations avec l’autre, se retrouvent dans l’enseignement des sciences. »

 

Lire l’article

 

Qui ? Miriam Carlberg

Mission ? Doctorante à l’ Institut Matériaux Microélectronique et Nanosciences de Provence 

La Phrase : « Il m’est arrivé plusieurs fois que des enseignants me fassent des remarques déplacées sur mon choix de vouloir étudier la physique « alors que les femmes sont plus douées pour la biologie ou la chimie »  »

 

Lire l’article

 

 

Qui ? Françoise Banat-Berger

Mission ? Directrice des Archives Nationales

La Phrase : « Nous avons, dès 2013, fait des archives de genre un axe de travail majeur de notre programme scientifique et culturel. »

 

Lire l’article

Agenda

Le 30 novembre prochain à 14h nous organisons une rencontre entre Brooke Tata, Johanna GuillonAnne Michelin & des collégiens pour échanger sur les métiers d’ingénieur, chercheur et scientifique. L’occasion de les sensibiliser à la question de l’égalité femmes-hommes. Cet événement est organisé en partenariat avec Les Archives Nationales dans le cadre de leur événement Aux Archives Citoyennes ! 

Invitation

Le 18 décembre 2017le Parlement des Entrepreneurs d’Avenir et FemininBio co-organisent le Parlement du Féminin à l’Opéra Comique, lieu culturel d’exception à Paris. Le Parlement du Féminin aura pour vocation de rassembler toutes celles et ceux qui pensent et agissent en faveur d’une société plus équilibrée. Les Femmes de l’ESR est partenaire réseau de cet événement, n’hésitez pas à réserver vos places !

S’inscrire