Next
 

Menu

La lettre de l’été 2019

L’Édito

Une nouvelle année s’achève ! Une année qui fut riche en rencontres (pas moins de 40 interviews ! ), une année durant laquelle nous avons labellisé des événements, parmi lesquels « S’engager pour demain » dont la table ronde « Un autre web est possible«  a réuni deux femmes engagées pour un numérique plus inclusif : Salwa Toko et Victoire Fouquet. Une matinée qui s’est poursuivie par les interventions de Lauranne Germond qui conjugue Art et Ecologie, Barbara Coignet fondatrice de 1.618 fer de lance d’un luxe responsable et Marie-Pierre Ouakil secrétaire générale de la collective HEP porteuse d’une éducation militante…

Mais aussi une année qui nous a fait nous encore et toujours prendre conscience (au cas où nous nous serions laissés aller à l’optimisme !) que nous devons agir : les violences à l’université (voir notre édito du mois de juin), les témoignages de jeunes archéologues ou encore le scandale de la ligue du LOL. Et pour enrichir ce constat, ce mois-ci nous vous présentons la – nécessaire bien que glaçante – étude menée par Coline Briquet sur la « Banalisation des violences de genre en école d’ingénieurs ». A ces lectures, nous mesurons combien il faut rester plus que jamais mobilisés.

Néanmoins, il faut apporter une note d’espoir, parce que c’est l’été mais aussi parce que nous avons la preuve ci-dessous que nombreux sont ceux qui participent à la construction d’une société reposant sur des valeurs positives. Nous emprunterons donc encore une fois sa formule à Gramsci et nous allierons le pessimisme de la raison à l’optimisme de la volonté ! Pour nous montrer l’exemple, nos interviewées, qui agissent, avancent, ne se posent pas de questions mais sont les actrices du déploiement de nécessaires réflexions, de valeurs fortes et d’engagements sans cesse renouvelés.

Nous poursuivrons donc nos actions à la rentrée. En attendant, nous vous souhaitons un bel été !

Initiative « Cherche marraines »

Retour sur notre appel de l’automne dernier pour accueillir un jeune en entreprise. Nous vous proposons ici le témoignage de Claire Lenz qui a été marraine et de Quentin, notre stagiaire.

Les portraits

Qui ? Emmanuelle Luciani et Charlotte Cosson

Mission ? Historiennes de l’art et commissaires d’exposition

La Phrase : « La génération actuelle va devoir repenser les institutions, imaginer une manière de créer qui n’épuise pas les ressources et favorise le vivre ensemble différemment »

L’interview

Qui ? Laurence Le Ny

Mission ? Directrice de l’écosystème Startup des industries créatives chez Orange au sein de la direction en charge des Contenus

La phrase :  » « De façon générale, dans le domaine des industries créatives et culturelles, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour que des femmes puissent avoir des postes de direction ! » »

L’interview

Qui ? Sophie Comte

Mission ? Co-fondatrice des Chuchoteuses et de Chut!

La phrase : « Nous sommes face à une possible catastrophe, un retour en arrière sociétal. »

L’interview

L’étude

Coline Briquet est Adjointe à la Dean Académique de l’IÉSEG School of Management. Elle est l’auteure d’une étude sur la « banalisation des violences de genre en école d’ingénieurs ». Nous avons souhaité la rencontrer pour échanger avec elle sur cette étude qui soulève le voile sur des réalités peu visibles et donc peu connues.

L’interview