Next Prev
 

Menu

La Lettre – Avril 2019

L’Édito

Le Conseil de l’Europe s’est emparé de la lutte contre le sexisme. Le 27 mars dernier, le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a adopté une la « Recommandation CM/Rec(2019)1 du Comité des Ministres aux États membres sur la prévention et la lutte contre le sexisme »

Celle-ci recommande aux gouvernements des États membres :

1.       De prendre des mesures pour prévenir et lutter contre le sexisme et ses manifestations dans la sphère privée et publique, et d’encourager les parties concernées à mettre en œuvre des législations, des politiques et des programmes pertinents s’appuyant sur la définition et les lignes directrices annexées à la présente recommandation ;

2.       De suivre l’avancement de la mise en œuvre de la présente recommandation et d’informer le ou les comité(s) directeur(s) compétent(s) du Conseil de l’Europe des mesures prises et des progrès accomplis dans ce domaine ;

3.       De s’assurer que la présente recommandation, y compris son annexe, est traduite et diffusée (dans des formats accessibles) auprès des autorités et des parties concernées.

Cette recommandation pose aussi une définition claire du sexisme en ces termes :  » Le sexisme est tout acte, geste, représentation visuelle, propos oral ou écrit, pratique ou comportement fondés sur l‘idée qu’une personne ou un groupe de personnes est inférieur du fait de leur sexe, commis dans la sphère publique ou privée, en ligne ou hors ligne, avec pour objet ou effet:

i.           de porter atteinte à la dignité ou aux droits inhérents d’une personne ou d’un groupe de personnes ; ou

ii.          d’entraîner pour une personne ou un groupe de personnes des dommages ou des souffrances de nature physique, sexuelle, psychologique ou socio-économique ; ou

iii.         de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant ; ou

iv.        de faire obstacle à l’émancipation et à la réalisation pleine et entière des droits humains d’une personne ou d’un groupe de personnes ; ou

v.         de maintenir et de renforcer les stéréotypes de genre

Il est à noter que la recommandation rappelle bien que les objectifs ne pourront être atteints que si sont mobilisés différents canaux et outils : la loi, la sensibilisation, la mesure de l’évolution du sexisme, le langage et la communication, les médias, les lieux de travail, le secteur public, le secteur judiciaire, l’éducation, la culture, le sport, la sphère privée.

Le sexisme est loin d’être un épiphénomène, nous avons relayé ici différentes initiatives qui visaient à le dénoncer. Comme la chanteuse Adèle qui en réponse au #BalanceTonPorc – un mouvement qu’elle qualifie d’important » – a écrit #BalanceTonQuoi à découvrir ici

Et nous vous invitons à découvrir l’action d’Archéo-éthique qui a organisé une exposition avec l’initiative « Paye ta truelle » pour dénoncer les actes et paroles sexistes dans l’archéologie…

Histoire : les femmes de science

Mathématicienne américaine, elle fut la première femme noire ingénieure à la NASA.  En 2017, l’actrice américaine Janelle Monae incarne son rôle dans le film Les Figures de l’ombre adapté au cinéma. Connaissez-vous notre femme de sciences du mois ?

Lire l’article

Les portraits

Qui ? Morgane Canastra-Geffroy

Mission ? Founder & CEO de Booklet – Développement d’applications mobiles & expériences réalité virtuelle chez Orange

La Phrase ? « Enfin, entreprendre m’a surtout appris que rien ne peut arrêter des femmes pleines de volonté. Que l’ambition, naturellement, n’a pas de sexe, que l’audace est une valeur et n’appartient ni aux hommes, ni aux femmes mais aux personnes qui souhaitent se dépasser, tout simplement. »

Lire l’article

Qui ? Frédérique Vincent

Mission ? Directrice de l’Enseignement et de l’International à l’Institut Mines-Télécom

La Phrase :  » Il faut inverser la proposition et remettre le numérique pour ce qui est : un moyen et non une fin. Il me semble qu’ainsi nous pourrons inciter les filles à se tourner vers des métiers qu’aujourd’hui elles n’envisagent même pas.. »

Lire l’article

Qui ? Ségolène Vandevelde & Béline Pasquini

Mission ? Étudiantes en Archéologie – Fondatrices Archéo-Ethique

La Phrase : « Cette exposition a clairement permis une rencontre entre la parole (celle portée par les témoignages) et l’écoute (celle des archéologues qui ont vu cette exposition) »

Lire l’article

Rendez-vous

18 juin 2019 : Le forum Jump! revient ! Nous vous invitons en attendant à redécouvrir notre interview d’ Isabella Lenarduzzi fondatrice de Jump! et de répondre à cette étude « Empowering career women for the digital future »

Répondre à l’enquête