Nathalie Revol – INRIA

nathalie_revol

Nathalie REVOL fait partie de ces chercheuses qui ont à cœur de s’engager pour la parité dans le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche. Son implication se traduit par plusieurs actions concrètes et des échanges autour de cette thématique.

Chargée de recherche à l’INRIA, elle est actuellement membre au LIP (Laboratoire de l’Informatique du Parallélisme) où, en partenariat avec l’ENS de Lyon, du CNRS et de Lyon 1, elle s’attèle à « améliorer le calcul, en termes de performance, d’efficacité et de fiabilité ».

A travers deux associations dont elle est membre, « Femmes et mathématiques » et l’action « Ingénieur-e et technicien-ne demain » d’ « Objectif Premier Emploi », Nathalie REVOL porte ses valeurs auprès des étudiants. Son métier, véritable passion, l’amène à partager ses connaissances auprès des collégiens et lycéens, afin de leur donner le goût des études scientifiques et plus encore de les inciter à s’orienter vers la recherche. Cette intervention dans l’enseignement du second degré, c’est également un moyen pour Nathalie REVOL d’entrer en contact avec les filles : la rencontre est l’occasion de discuter avec elles des préjugés qui existent aujourd’hui et qui empêchent la plupart des femmes d’accéder au milieu de la recherche et de l’enseignement supérieur.

Si Nathalie REVOL n’a pas l’impression d’avoir été confrontée à ce genre de stéréotypes, elle constate cependant le frein que sont les mentalités à l’égard des femmes dans les postes à responsabilité, autant dans le monde de l’entreprise que celui de la recherche. Pour mettre changer cette situation, elle se nourrit des discussions qu’elle a au sein de ses associations et n’hésite pas à faire partager son point de vue, notamment lors de la table ronde des Femmes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Cet engagement pour la parité est en partie motivé par son métier de chercheuse qu’elle souhaite faire découvrir au plus grand nombre. Le parcours de Nathalie REVOL débute lorsqu’elle obtient en 1990 son diplôme d’ingénieur à l’ENSIMAG (Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et de Mathématiques Appliquées de Grenoble). Elle restera quelques années au sein de l’établissement et après y avoir été élève, elle devient monitrice (un doctorant enseignant) avant d’être titularisée et de passer Attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER).

Pendant cette période, elle développe sa thèse sous la direction de Jean DELLA DORA et Jean-Louis ROCH. Elle passe sa soutenance en 1994 à l’INPG (Institut National Polytechnique de Grenoble) et obtient la mention très honorable pour ses travaux de recherche.

Après ses années passées dans la région Rhône-Alpes, Nathalie REVOL part enseigner en 1996 à l’Université de Sciences et de Technologies de Lille (Lille 1) et poursuit ses recherches au Laboratoire d’Analyse Numérique et Optimisation. A cette époque, elle intègre une délégation de l’INRIA en tant qu’enseignante-chercheuse pour deux années de césure : elle mène alors ses travaux de recherche au sein du LIP de l’ENS Lyon. En 2002, elle s’installe définitivement à Lyon : devenue chargée de recherche à l’INRIA, elle devient membre permanente du LIP.

Au cours de sa carrière, elle s’implique dans différents comités scientifiques tel que celui du Forum des Jeunes Mathématicien-ne-s, et contribue activement aux publications consacrées à ses champs de recherche.

Mme Nathalie REVOL a également participé à la table ronde des Femmes de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du 28 novembre 2014.