Next Prev
 

Menu

Génération #Startuppeuse : le dernier ouvrage de Viviane de Beaufort

Viviane de Beaufort – Professeur à L’ESSEC Business School, Directrice du CEDE et des partenariats Droit (M2 et EFB) et Prep’ENA & Fondatrice des Women ESSEC EXEC Programmes – publie son dernier ouvrage, Génération #Startuppeuse.

Une rencontre avec une figure de la lutte pour l’égalité Femme-Homme.

Pourquoi avoir écrit ce livre ? 

​E​ngagée sur la mixité depuis 2008 et notamment sur l’entrepreneuriat au féminin, enjeu majeur  d’autonomie individuelle et pour l’économie, j’ai repéré, sur les bancs de l’ESSEC, la GENY qui du fait de ses valeurs est très encline à l’entrepreneuriat. Le phénomène s’est déployé dans ma formation executive ENTREPRENDRE AU FEMININ, sur les Réseaux sociaux, dans des hackathons, etc. J’en coache plusieurs, je les observe, elles me bluffent, je m’en inspire. Et voilà, surprise que je me suis prise au jeu, Startuppeuse à 56 ans, associée depuis peu dans voyagir SAS, projet de Marine, ma fille. J’ai voulu témoigner des changements intervenant avec la  GEN #STARTUPPEUSE et les valoriser. Elles sont porteuses d’un autre monde et le plus souvent en mixte.

Quelles sont les principales qualités de ces jeunes entrepreneures ?

Leurs qualités procèdent essentiellement du fait qu’elles sont à la fois lucides sur le monde et idéalistes, elles ont une vision à partager, une action à mener même si c’est du business, à un moment. Un changement de paradigme intervient et  ce qui était un stéréotype féminin par défaut : la prudence devient  qualité pour construire des entreprises plus pérennes. A la condition qu’il y ait aussi prise de risque, ADN de l’entrepreneuriat, or nos Y (et les Z) sont plus décomplexées par rapport à la notion de risque, d’échec etc. Elles sont plus agiles, j’utilise volontiers le mot de plasticité. On s’adapte, on rebondit, on modifie le BP, etc. Cette agilité provient de leur maitrise du digital qui leur ouvre des possibles.  Et enfin ce sont des collectives, elles partagent plus facilement une question , un projet, le crée en mode collaboratif, en tribu.

Quels conseils donneriez-vous à des futures startuppeuses ? 

Elles ont malgré cette force évoquée, cette plasticité, une fragilité qui découle du fait qu’elles mélangent l’affectif et le job. Elles ont donc besoin d’accompagnement et ce qui leur est proposé n’est pas toujours adapté.

Si je dois leur donner un conseil, c’est de tenir bon, de garder l​a vision, de partager entre elles et eux, de créer leur cercle bienveillant, de chercher des mentors, de ne pas rester seule et de ne pas être paralysée par une expertise qu’elles n’ont pas ; si le web n’a pas la réponse, ça aide déjà et il​ faut chercher ​ ​l​es experts​.

Persuadée qu’il faut avant tout créer de la confiance au cœur d’une communauté, je ​lance​ un club « génération startuppeuse » avec des expertes sur ​la ​plate forme WIRATE​.

L​’idée est d’​évaluer les ​projets des ​startup​peuses​ et plus avant ​les ​conseiller et accompagner​ en mode virtuel et collectif.​ C’est ​un​ pari​ que je fais d’apporter cette possibilité en plus et non à la place des formation,incubateurs,etc.

Génération #Startuppeuse de Viviane de Beaufort : http://www.editions-eyrolles.com/Livre/9782212562880/generation-startuppeuse

One thought on “Génération #Startuppeuse : le dernier ouvrage de Viviane de Beaufort”

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*